• moveyourcompany

Les Troubles Musculo-squelettiques (TMS) au travail : définition, conséquences, solutions


femme travail entreprise sécurité tms troubles musculosquelettiques santé risques maladie professionnelle

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) constituent un problème de santé majeur en France et sont la cause d’arrêts de travail récurrents. Les TMS sont reconnus comme la première cause de maladies professionnelles en France. Ces troubles touchent plus fréquemment les muscles et les tendons. Les lombalgies (douleurs au niveau du bas du dos), les cervicalgies (douleurs au niveau du cou) ou encore le syndrome du canal carpien au poignet font parties des TMS les plus fréquents.


Parmi les maladies professionnelles, les TMS représentent environ 7 % des accidents du travail. Dans certaines professions comme les ouvriers du bâtiments, les employés chargés de la manutention manuelle, les infirmières ou les soignants, sa fréquence peut être supérieure à 80 %.


Les TMS ne sont agréables pour personne. Ni pour les salariés, ni pour les entreprises, qui sont elles aussi impactées économiquement par les conséquences des troubles musculo-squelettiques. On recense chaque année en France plus d’1,2 million de personnes touchées. 43% des demandes d'invalidité des salariés sont liées aux TMS. Ces chiffres sont en constante augmentation et défavorisent la croissance économique des entreprises.

Face à cette recrudescence, il existe cependant de nombreuses solutions pour limiter leur impact en entreprise. Ces solutions concernent à la fois l'organisation et l'environnement de travail, mais aussi les connaissances des collaborateurs autour de cette maladie.

Les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) : qu'est-ce que c'est ?


Une définition rapide des TMS


Les TMS sont des blessures et douleurs qui touchent les articulations, les muscles et les tendons. Fréquemment liés à l’activité professionnelle, ils affectent la plupart du temps la partie haute du corps et se traduisent par des douleurs au dos, au cou, à l’épaule, au poignet…etc mais peuvent aussi concerner le bas du corps. Les efforts contraignants, le travail statique ou encore les mauvaises postures sont les facteurs qui entrainent le plus souvent ces TMS.


Qui est concerné par les TMS ?


Tout le monde. Cependant, certains travailleurs sont plus exposés à cette maladie professionnelle. Les ouvriers du bâtiment ou les agents techniques se retrouvent particulièrement vulnérables face à celle-ci en raison des gestes répétitifs et souvent violents qu'ils doivent effectuer. Bien que les troubles musculo-squelettiques puissent survenir n'importe où, les personnes dont le travail exige de soulever de lourdes charges, de se pencher pendant de longues périodes ou de rester dans des positions inconfortables, sont les plus à risque. L'exposition aux vibrations des outils et aux environnements froids peuvent également être des facteurs de risque.


Les employés de bureaux qui passent de longues heures assis devant un ordinateur sont également exposés à ces risque à cause du manque de mouvement et d’une mauvaise ergonomie du poste de travail. Chaise inadaptée, bureau mal ajusté, écran trop haut ou trop bas, toutes ces conditions peuvent engendrer de terribles conséquences sur le long terme pour le corps humain. Une étude a montré que les employés de bureau sont jusqu'à 70 % plus susceptibles de développer ces troubles que les personnes qui consacrent la majeure partie de leur temps à des activités physiques sur leur lieu de travail.


Toutefois, les TMS peuvent aussi être liés à des facteurs psychosociaux tels que le stress ou encore des facteurs environnementaux comme expliqué dans notre article précédent. Les causes psychosociales sont quant à elle généralement liées à plusieurs facteurs que rencontrent certains salariés : une forte pression psychologique, un environnement stressant, peu de repos au cours des journées de travail… Tous ces facteurs peuvent engendrer de graves conséquences sur le long terme.


Bien sûr, d’autres facteurs complexes contribuent aussi au développement et à la progression des troubles musculosquelettiques chez les personnes : prédisposition génétique, le rapport taille/poids… Il est donc important de cibler les causes de ces troubles pour pouvoir mieux les traiter.




Arrêts de travail : quelles conséquences pour les entreprises ?


Les troubles musculo-squelettiques ont des impacts conséquents dans la vie des salariés comme douleurs, fatigue et difficultés à réaliser certaines activités. Ils entraînent donc inévitablement absentéisme et arrêts de travail.

En 2015, plus de 10 millions de journées de travail ont été perdues à cause de TMS. Les conséquences ne sont alors pas seulement ressenties par les employés concernés, mais aussi par leurs employeurs. Ils représentent une charge financière importante pour les entreprises, qui doivent trouver des solutions coûteuses pour limiter l’impact de ces arrêts de travail.


En France, on estime que les arrêts de travail représentent un coût global de plus de 20 milliards d'euros par an. Ces dépenses comprennent les coûts directs (frais médicaux, indemnisation des arrêts de travail, etc.) ainsi que les coûts indirects (perte de productivité, formation de nouveaux employés, etc.).


D’après l’ISEOR, le coût direct d’un TMS serait 10 à 30 fois le salaire d’un employé soit entre 6800 et 11 200 euros. Ces coûts sont conséquents et non négligeables. Pour parer à cela, des solutions existent.




Quelles solutions pour limiter l'impact des TMS en entreprise ?


Favoriser l'ergonomie au travail


La première solution consiste à améliorer l'ergonomie du lieu de travail. Ce thème est de plus en plus récurrent dans les entreprises. Cela entraine une réduction considérable des maux physiques et un bon espace de travail confortable réduit d’autant plus les distractions causées par l’inconfort.

Le risque de maladies professionnelles diminue considérablement et donc réduit les absences. L’ergonomie du lieu de travail peut se faire en mettant à la disposition des employés, des chaises et des bureaux réglables. Le siège de bureau occupe un rôle primordial dans la prévention des TMS et aide à prévenir les maux de dos.


Par ailleurs, en ajoutant des bureaux réglables, vous offrez un outil adapté aux besoins de vos employés et qui favorisera leur bien-être au travail. Vous pouvez faire appel à des experts pour étudier vos locaux et qu’ils vous conseillent sur l’optimisation de l’espace et des outils à mettre à disposition de vos employés. Si cela peut sembler être onéreux au départ, l’avantage qu’elle représente est indéniable et représente des économies sur le long terme. Investir dans le bien-être des employés, c’est favoriser par extension, la prospérité de l’entreprise.


La Prévention comme solution


La deuxième solution est tout simplement la prévention. Celle-ci passe par la mise en place de formations apportant des solutions concrètes pour responsabiliser vos salariés aux risques sur le lieu de travail. Informer et prévenir vos collaborateurs leur permet de se faire diagnostiquer avant que les douleurs ne s’aggravent et ne leur coûtent dans leur vie personnelle autant qu’à l’entreprise. Avec une meilleure éducation face aux risques, il est plus aisé de les prévenir. Mettre en place une formation de prévention permet aussi aux employés et employeurs de bénéficier d’un accompagnement dans l’évolution de leur pratique professionnelle et de l’optimiser.


Le Sport en Entreprise

Au même titre que propose Move your Company aujourd'hui, l'une des solutions les plus surprenantes que vous pouvez apporter à vos collaborateurs est tout simplement le sport en entreprise. Vous pouvez faire appel à un coach sportif et proposer de l’activité physique au cœur de votre entreprise pour favoriser la santé de vos collaborateurs. Les bienfaits d’une pratique sportive ne sont plus à prouver. Intégrer le sport permet à vos employés d’accéder au bien-être physique, mental et à la santé. Vous pouvez faire appel à des intervenants sur site et demander à adapter ces activités sportives pour prévenir les troubles musculosquelettiques.

Si votre entreprise en a les moyens, l'une des meilleures façons de prévenir les troubles musculo-squelettiques liés au travail est d'aménager directement un espace sportif dans vos locaux. Cela permettra à vos employés de rester actifs, ce qui contribuera à éviter les blessures. Vous pouvez proposer des équipements simples ou plus sophistiqués et optimiser cet espace pour que le sport soit enfin accessible à vos employés.

L'aménagement de pauses


Et enfin, la dernière solution consiste simplement à aménager des temps de pause réguliers aux employés afin qu'ils puissent étirer leurs muscles et se déplacer. C’est le moment idéal pour bouger et respirer de l’air frais. Si ces pauses sont en plus organisées et proposées par vos managers, celles-ci peuvent permettre aux équipes de se retrouver pour un moment plus détendu et qui favorisera les échanges.



Aujourd’hui plus qu’hier, il est donc important de favoriser le bien-être du plus grand nombre sur le lieu de travail. Prévenir les troubles musculo-squelettiques c’est aussi favoriser la croissance d’une entreprise et offrir à ses collaborateurs un environnement sain. Par sa fréquence et ses conséquences, les TMS constituent une question préoccupante en santé au travail. Les répercussions peuvent être lourdes économiquement pour les entreprises (coûts directs et indirects, absentéisme…). Cependant, des mesures peuvent être prises en amont telles qu’une meilleure ergonomie du lieu de travail, la prévention par la formation ou encore la mise en place du sport pour vos collaborateurs. Prévenez les TMS avant qu’elles ne gâchent le bon fonctionnement de votre entreprise.


Posts récents

Voir tout

ARTICLES RÉCENTS